Une Histoire de Brive la Gaillarde Agrandir l'image

Une Histoire de Brive la Gaillarde

Auteurs Frédéric Le Hech et Jean-Michel Valade.

Une Histoire de Brive-la-Gaillarde retrace la destinée d’une modeste bourgade médiévale devenue la première ville de Corrèze et qui s’est rêvée à la tête d’un département de la Vézère ! 

156 pages, 130 illustrations.

Plus de détails

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,00 €.


23,00 € TTC

Paiement
Paiement

En savoir plus

Brive appartient à cette catégorie de villes françaises qui ont su transcender les inconvénients inhérents à un site malaisé.

En effet, rive gauche de la Corrèze, le noyau urbain originel, pour devenir une ville-pont, a dû s’accommoder des hierlas, actuelle Guierle, ce chapelet d’îlots marécageux et nauséabonds dessinés par les bras de la rivière. Le désir affirmé par le modeste vicus de communiquer avec un avant-pays septentrional va inciter la toponymie celte à lui octroyer une belle identité patronymique : Briva.

Somme toute, c’était reconnaître l’excellence de la situation géographique d’une petite bourgade idéalement bâtie à la croisée de deux grandes voies romaines : nord-sud et est-ouest. 

Naturellement, la ville-pont, valorisant avec bonheur les atouts de son bon pays aux 

terroirs agricoles riches et variés, ne pouvait que s’affirmer ville-marchande. Ce faisant, 

derrière ses murailles successives, édifiées aux XIIe et XIVe siècles, et qui lui vaudront, plus 

tard, son appellation de gaillarde, Brive commence aussi à se forger son caractère bien trempé de cité remuante, ambitieuse, toujours soucieuse de son indépendance. Ainsi, dès le XIIIe siècle, conquiert-elle son émancipation municipale en se dotant d’un consulat officiellement reconnu en 1361. Et puis, quelque cinq siècles et demi plus tard, c’est toute seule, sans l’aide des forces alliées, qu’elle se libérera de l’emprise nazie. 

 Parfois la volonté d’affirmation de Brive s’est heurtée à de vives résistances. En 1790, 

par exemple, les Constituants foulent au pied son espérance de devenir chef-lieu du 

département de la Corrèze. La rivalité avec sa voisine Tulle connaît alors un nouvel épisode. 

Mais une fois sa déception surmontée, cette grosse bourgade, qui jusqu’alors avait gardé son 

empreinte rurale, éclipse, en à peine une centaine d’années, et grâce au rail, la ville-corridor 

où siègent toujours le préfet et l’évêque. 

 Le XXe siècle est celui de la réussite d’une ville d’essence aquitaine qui, le temps d’une 

polémique, s’est même vue à la tête d’un autre département ouvert sur les territoires blonds de l’est du Périgord et du nord du Quercy. Désormais industrialisée, modernisée et désenclavée, la patrie du scientifique Cabanis et du maréchal Brune est devenue la ville-centre d’abord d’une agglomération puis d’une aire urbaine de près de 70 000 habitants qui a décidé de placer son destin sous les auspices d’une coopération intercommunale  

 En neuf chapitres, Une Histoire de Brive-la-Gaillarde s’efforce de retracer la vie de 

ces hommes qui, de saint Martin à saint Antoine, de Jean-Baptiste Dubois à Edmond Michelet, d’Henri Chapelle à Jean Charbonnel puis à Bernard Murat, ont su donner à leur cité les moyens de s’affirmer.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Une Histoire de Brive la Gaillarde

Une Histoire de Brive la Gaillarde

Auteurs Frédéric Le Hech et Jean-Michel Valade.

Une Histoire de Brive-la-Gaillarde retrace la destinée d’une modeste bourgade médiévale devenue la première ville de Corrèze et qui s’est rêvée à la tête d’un département de la Vézère ! 

156 pages, 130 illustrations.

17 autres produits dans la même catégorie :